Rétroactivité salariales 2021 et 2022: La CGT Thales demande l’application immédiate de la décision de justice

Le 7 juin 2022, le tribunal de Versailles donnait raison à Supper et à la CGT Thales concernant l’application rétroactive au 1er janvier des mesures de politiques salariale pour 2021 et 2022 pour 4 sociétés du Groupe: Thales SA, AVS, DMS et LAS.

Le 14 juin la CGT Thales envoyait aussitôt une lettre ouverte au PDG de notre Groupe pour demander non seulement l’application de cette décision de justice, mais aussi son extension à toutes les sociétés du Groupe.

Rétroactivité des augmentations de salaire au 1er janvier : la justice nous donne raison ! | COORDINATION GROUPE CGT THALES

Le 26 juillet 2022, la direction du Groupe nous répondait par courrier pour nous signifier non seulement qu’elle ne comptait pas étendre cette décision de justice à toutes et tous, mais qu’en plus elle faisait appel de celle-ci. La date de cet appel a depuis été fixé au 13 décembre 2022.

Ce 8 septembre 2022, la CGT Thales a de nouveau interpellé, par lettre ouverte, le pdg de notre Groupe pour lui demander l’exécution immédiate de la décision de justice du 7 juin 2022, mais aussi pour lui rappeler notre demande d’élargir à toutes les sociétés du Groupe l’application rétroactive au 1er janvier des augmentations salariales pour 2021 et 2022.

Malgré tous, nous restons évidemment et comme toujours ouvert au dialogue de manière sereine et constructive pour trouver la solution la plus simple et efficace à mettre en place pour appliquer cette décision, dans l’intérêt des salariés et de notre Groupe.

Face au refus de dialogue de la part de la direction, et surtout à son refus d’équité entre toutes et tous au sein de notre Groupe, la CGT Thales a décidé d’entamer seule une deuxième procédure juridique sur 4 autres sociétés du Groupe: Trixell, SIX-GTS, TSN et TAS. La première audience est fixé ce mardi 20 septembre 2022.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.