La CGT Thales demande l’ouverture immédiate de nouvelles négociations salariales 2022

L’inflation continuer de flamber en 2022 et atteint à mai 5,2% selon l’évaluation officielle, mais certainement plus pour beaucoup de salariés Thales puisqu’il y a une réelle sous-estimation du poids des budgets incompressibles, notamment ceux de l’énergie, du carburant et de l’alimentation.

La politique salariale 2022 telle qu’appliquée , amputée de 3 mois , à 3,8% en moyenne était déjà insuffisante. Aujourd’hui le pouvoir d’achat des salariés est donc en baisse, iI apparait donc nécessaire et urgent de revoir la politique salariale 2022.

Cette demande est d’autant plus légitime que les résultats économiques du Groupe pour 2021 ont été exceptionnels. De plus, le coût du capital pèse lourdement sur notre Groupe, avec plus de 1,3 Milliards d’euros cette année (500 millions d’euros de dividendes versés et plus de 800 millions d’euros gaspillé en rachat d’actions pour destruction).

Dans ce contexte, la CGT Thales vient d’envoyer une lettre ouverte à la direction de Thales pour demander l’ouverture immédiate de nouvelles négociations salariales 2022 dans toutes les sociétés du Groupe, pour un complément d’augmentations de salaires et générales.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.