Le 26 juin, s’unir pour agir, lutter pour gagner !!!

L’avenir nous appartient

La période est marquée par un foisonnement de luttes revendicatives : chez les cheminots pour une autre réforme ferroviaire et un statut social de haut niveau, chez les intermittents pour un régime qui les indemnise suffisamment lorsqu’ils sont en période d’inactivité, chez les sages-femmes pour la reconnaissance de leurs qualifications et de leur métier …

La situation sociale et industrielle s’aggrave, les salariés résistent de toutes leurs forces, chez Alstom, Ascométal, Sam Technologie, … et portent aussi des alternatives à ce déclin.

Le duo que forment le gouvernement et le MEDEF n’en finit pas de générer chaque jour plus de misère, de division dans la société et provoque un mécontentement tenace du monde du travail. Les mesures d’austérité et de rigueur imposées aux salariés ne favorisent que la sécurisation des profits des entreprises pour le versement de dividendes aux actionnaires.

Les entreprises du CAC 40, en 2013, ont réalisé plus de 80 milliards d’euros de bénéfice et versé près de 40 milliards d’euros aux actionnaires.

Le coût total des niches fiscales et sociales des entreprises s’élève à près de 200 milliards d’euros en 2013, c’est 5 fois plus que l’impôt sur les sociétés. Avec le pacte social du gouvernement, c’est 30 milliards d’€ supplémentaires que vont toucher les entreprises et les actionnaires.

La CGT mène depuis plusieurs mois une grande campagne pour dénoncer le coût du capital, étant seul responsable de la situation de crise sociale dans laquelle se trouve la plupart des pays européens et notamment la France.

La CGT propose la création de deux millions d’emplois dans l’industrie, avec des mesures sociales fortes pour l’augmentation générale des salaires, la reconnaissance des qualifications, la réduction du temps de travail, la reconnaissance de la pénibilité et sa réparation.

Pour porter tous ensemble ces exigences revendicatives nécessaires, la CGT propose aux salariés une semaine d’actions interprofessionnelle du 23 au 27 juin 2014, avec un temps fort de grève et de manifestation le 26 juin dans toutes les entreprises.

L’ensemble de la CGT est résolument tournée vers les salariés, elle souhaite votre avis sur le processus de mobilisation, c’est-à-dire sa forme, son contenu …

Les militant CGT sont disponibles pour vous permettre de vous syndiquer, de vous organiser.

Retrouvez la déclaration de la Fédération CGT de la Métallurgie: FTM CGT – Tract Semaine d’actions 23 au 27 juin 2014

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *