La CGT signe l’accord groupe « contrat de génération »

Signé le 23 juillet 2013, c’est un enjeu sociétal important auquel le Groupe Thales devait apporter des réponses innovantes, justes, et proportionnées aux défis à relever : chômage des jeunes, précarité dans l’emploi, pénibilité et sauvegarde de la richesse de l’entreprise que constitue l’ensemble des savoirs du Groupe.
Conformément au nouvel article du Code du Travail (L.5121-6), la négociation a porté sur un triple objectif :

  • Faciliter l’insertion durable des jeunes dans l’emploi par leur accès à un CDI.
  • Favoriser l’embauche et le maintien dans l’emploi des salariés âgés.
  • Assurer la transmission des savoirs et des compétences.

Dès le début, la CGT a fermement rappelé les bases intangibles de cette négociation, en particulier, la non remise en cause des premiers acquis Thales concernant la pénibilité contenus dans l’accord « seniors » de 2010 arrivé à terme, et la responsabilité d’un Groupe comme Thales vis-à-vis de l’embauche de jeunes et ceci dans toutes les catégories socioprofessionnelles.

A l’issue de la négociation, la CGT Thales a décidé de signer cet accord Groupe (à durée déterminée de 3 ans) qui, non seulement, n’a pas remis en cause les acquis antérieurs, mais de plus, dans de nombreux domaines, valorise la notion de binôme « jeune-senior » dans la perspective de la conservation du patrimoine humain de Thales avec en particulier un meilleur accueil des jeunes dans le Groupe.

Télécharger le tract en .pdf

Télécharger l’accord contrat de génération en .pdf

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *