Journée d’étude pour la création d’un centre national de prototypage et d’industrialisation dans l’Isère

Le 8 juin, l’union départementale, l’USTM et la CGT Thales ont organisé une journée d’étude. Celle-ci avait pour objet de présenter une action originale porteuse de projets structurants dans le cadre du contrat de filière industrie et technologie de la santé. Une cinquantaine de camarades venant principalement de la santé et de la métallurgie y ont participé.

Mais de quoi parle-t-on ?

Il y a neuf ans, la lutte a permis de stopper le projet de vente de l’activité médicale de Thales à Grenoble. La CGT, forte de cette victoire, s’est engagée dans la construction d’alternatives visant la pérennité de l’activité par la reconquête de l’industrie médicale en France. Au départ, notre action a été « observée » avec un intérêt certain mais aussi, avec l’idée fermement installée qu’une stratégie décidée par la direction ne se changeait pas, qu’elle   inéluctable.

Et pourtant, neuf ans après, à force de travail et de volonté, NOUS, au sens large : la CGT, les salariés, médecins, chercheurs, fonctionnaires, politiques, NOUS avons réussi à faire changer la stratégie de Thales qui annonce que « l’industrie de la santé est un de ses axes de développement ». De plus, NOUS avons réussi à imposer des projets de reconstruction de la filière d’imagerie médicale dans le contrat de filière « industrie et technologie

 de la santé ». Ceci aboutit à des résultats très concrets comme des projets de développement de système de radiologie à Thales Moirans et des premières embauches.

Mais, le point le plus important dans ces résultats inscrits en toutes lettres dans le contrat de filière concerne un projet d’envergure de dynamisation d’un bassin d’emploi avec la CGT comme copilote. Ce projet ambitionne de créer un centre de prototypage et d’industrialisation de dispositifs médicaux en particulier dans l’imagerie agrégeant chercheurs, CHU, PME, ETI autour de Thales. Il s’agit maintenant de rendre concret ce projet en construisant sur le territoire une véritable dynamique de tous les acteurs.

Mobilisation de la CGT de l’Isère et de la région

A coup sûr, la CGT de l’Isère va se battre pour créer de l’emploi en défendant un projet utile socialement et aux antipodes des politiques libérales et du laisser-faire du marché prôné par le patronat et le gouvernement.

La CGT, à travers ce projet, est passée d’une défensive (empêcher la destruction de l’emploi), à une lutte offensive, en s’emparant de la stratégie industrielle d’un secteur d’activité. Il s’agit de la première étape pour démontrer aux salariés qu’ils peuvent s’autogérer et ainsi prouver que NOUS pouvons contester de manière collective la propriété privée des moyens de production. Pour l’heure, c’est le seul moyen de lutter contre les effets néfastes du capitalisme sur l’emploi, et de sortir de la recherche du profit immédiat. Le gouvernement parle de réindustrialisation de la France tout en appliquant de vieilles recettes aboutissant toujours au même résultat.

A nous d’être à l’offensive sur ce sujet et de proposer une nouvelle industrie répondant aux besoins de la population respectueuse de l’environnement.

Franck Perrin, représentant CGT au CSF Industrie et technologie de la santé

Cet article, publié dans dans le mensuel des métallurgistes CGT, concerne le projet que la CGT Thales porte depuis une dizaine d’année de reconstruction d’une filière des équipements médicaux en France, et qui commence à se concrétiser.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.