Retraite

RETRAITES : les deux années de majoration de durée d’assurance accordées aux mères doivent être intégralement maintenues

La MDA (deux années au maximum par enfant élevé jusqu’à 16 ans) a été créée pour réduire l’écart de pension de retraite constaté entre les hommes et les femmes dès lors que la carrière d’un grand nombre d’entre elles était incomplète (et le reste aujourd’hui, notamment du fait de l’allongement de la durée de cotisation ouvrant droit à retraite à taux plein). Le bénéfice de cette MDA n’est donc pas jusqu’à aujourd’hui subordonné à une interruption d’activité.

Big Bang des retraites dès 2010 ?

A entendre François Fillon pour le gouvernement ou Laurence Parisot pour le Medef, le moment serait enfin venu de régler « une fois pour toutes » le « problème » des retraites et cela au moyen d’une réforme ultime à réaliser dès 2010 et, au plus tard, d’ici 2012. De quoi s’agirait-il ?

Retraites complémentaires Arrco et Agirc : le Medef tente de passer l’allongement en force

A quelques jours de la mobilisation unitaire interprofessionnelle du 19 mars, le patronat a encore donné une bonne raison aux salariés de se mobiliser. Il a réussi à se mettre tous les syndicats à dos lors de la séance de négociation sur les retraites complémentaires qui doivent définir les paramètres (cotisations et pensions) des régimes ARRCO (pour tous les salariés) et AGIRC (pour les cadres).

AGIRC-ARRCO (la pétition)

Depuis 1993, le niveau de nos futurs droits à retraite ne cesse de diminuer… En effet, face à l’allongement de notre espérance de vie et à l’arrivée à l’âge de la retraite des classes nombreuses du babyboom, gouvernements et MEDEF […]

Quelle est la nouvelle donne pour nos retraites ?

Des négociations pour l’avenir des nos retraites complémentaires commencent le 27 janvier.
L’ARRCO pour l’ensemble du personnel THALES et l’AGIRC pour le personnel IV II (K 270) à Ingénieurs et Cadres, sont des régimes de retraite complémentaire obligatoire.
lamaisonderetraite.JPG L’ARRCO et l’AGIRC fonctionnent sur le principe de la répartition et de la solidarité entre générations : en cotisant, les actifs d’aujourd’hui acquièrent des droits à la retraite et financent les pensions des retraités actuels.
Dans cette période de crise financière beaucoup d’entre vous ont entendu et sûrement pensé : « heureusement que notre système de retraite est sur la base de la répartition, car qu’en serait-il avec des retraites individualisées par capitalisation ? ». Nous le voyons, aujourd’hui, pour le PERCO où en peu de temps l’abondement a été perdu par la baisse des cours et nous pouvons craindre que ce n’est pas fini.
L’ARRCO et l’AGIRC sont gérés paritairement (MEDEF et Organisations Syndicales). Ces deux institutions ne sont pas déficitaires à ce jour, mais le papy-boom et le chômage posent à terme des besoins de financement nouveaux.