Négociations et Accords

Accord sur " l'emploi des seniors"

La CGT de Thales, après consultation des syndiqué(e)s CGT, a signé cet accord qu’elle a substantiellement fait évoluer. La loi, oblige les entreprises à négocier avant fin 2009, et définit les sujets qui devaient être abordés dans cette négociation. Celle […]

Position de la Fédération CGT sur l’accord européen du Groupe THALES « Améliorer le développement professionnel en anticipant mieux » (IDEA)

La Fédération de la Métallurgie CGT se félicite d’un accord de dimension européenne portant sur l’anticipation et le développement professionnel des salariés du Groupe Thalès.logofem.JPG L’accord définissant, en son article J, la prééminence des accords nationaux n’apporte pas en tant que tel, des droits nouveaux aux salariés du Groupe, et français en particulier, à l’exception notoire d’un droit effectif à la formation pour chaque salarié tous les trois ans minimum. L’écueil d’une ratification a posteriori d’une politique de Ressources Humaines, dénommée « People First », non négocié, est évité.

Un accord groupe pour pérenniser et développer le CIE THALES

cie2Après plusieurs mois de négociations entre les organisations syndicales centrales et la Direction de THALES, nous pouvons désormais vous présenter l’accord sur la composition et le fonctionnement du Comité Inter Entreprises Thales qui a été signé par les organisations syndicales représentatives (CGT – CFDT – CFE CGC et FO, la CFTC n’ayant pas signé cet accord).
Cet accord vous sera présenté dans votre établissement à l’occasion de la réunion mensuelle de novembre du comité d’établissement.

Mise ou départ à la retraite : avenant à la convention sociale Thales

Un avenant à l’accord sur les Dispositions Sociales aux salariés du Groupe THALES a été signé par la CGT, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et FO le 10 juillet 2008. Il concerne les articles 13 et 14 de la Convention Sociale :

RAPPEL DES DIFFERENCES

L’allocation de départ à la retraite part de 0,5 mois de salaire après 2 ans d’ancienneté, jusqu’à 5 mois de salaire après 39 ans d’ancienneté, elle est soumise aux cotisations de Sécurité Sociale et imposable pour la partie supérieure à 3 050 euros (20 000 F).
L’indemnité de mise à la retraite part de 1 mois de salaire après 2 ans d’ancienneté, jusqu’à 7,25 mois de salaire après 40 ans d’ancienneté, elle n’est soumise à aucune cotisation sociale et non imposable.