Les salariés de THALES GEODIS FREIGHT & LOGISTICS abandonnés par THALES ?

TGFL (Thales Geodis Freight Logistics) est la société qui s’occupe des expéditions de matériel chez nos clients et des procédures de dédouanements exigées par les législations nationales.
Depuis le 27 mai, Thales s’est retiré du capital de TGFL, qui devient donc propriété du seul GEODIS (filiale du Groupe SNCF).
Pour les salariés concernés il y a donc un changement d’employeur avec une régression des dispositions sociales comparées à celles de Thales.
De plus si Thales confie ces activités à un autre prestataire « plus performant », cela peut les amener à perdre leur emploi sur leur site actuel.

TGFL est implantée dans Thales avec des antennes pour leur permettre d’être au plus proche du matériel. Leur travail est très lié à notre activité de production et représente le dernier maillon chargé de la livraison des matériels au client.
La réorganisation en cours de la logistique de distribution (magasins, réceptions) au sein de Thales va fragiliser l’activité de TGFL et donc les postes de ces salariés.
Le projet d’entreprise pour TGFL est flou. Elle pourrait conserver l’activité Thales mais au prix de l’amélioration de sa compétitivité basée sur une réorganisation des activités, une compression des effectifs, la suppression d’agences et d’implants Thales.
La situation actuelle fait perdre des compétences à TGFL et démotive complètement tous les salariés.

La CGT de THALES se mobilise pour défendre ces collègues que nous avons côtoyés sur nos sites depuis des décennies pour certains. Ces salariés ont contribué au bon déroulement de nos affaires grâce à leur savoir-faire sur la gestion des expéditions de matériels électroniques civils et militaires. Nous allons les aider avec l’appui de la CGT de Géodis à obtenir des garanties pour leur futur.
Nous appelons les salariés de THALES à les soutenir par une pétition pour mettre la pression sur la direction du Groupe Thales afin que les engagements pris par le Groupe soient tenus et qu’ils ne subissent pas de régression sociale. Nous demandons :
• L’application des mesures de la GAE Thales (accord anticipation) pour ceux qui sont en fin de carrière (MAD, carrières longues, rachats de trimestres,…) et pour des projets personnels
• Que les salariés placés dans les « implants » sur les sites Thales bénéficient d’offres de postes à Thales dans le cadre des plans d’embauche actuels
• Nous demandons pour les salariés choisissant de continuer leur carrière chez Géodis, qu’un droit au retour à Thales sous 6 mois leur soit garanti.

téléchargez le Tract TGFL n°1 Groupe V1.pdf

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *